À propos de nous

Vision

Le principe selon lequel « le client est roi » est primordial !
En nous tenant à l’écoute des attentes du client, en examinant les aspects qui limitent sa progression, en analysant ses projections en matière de croissance, nous tentons de lui prodiguer des conseils précis et personnalisés afin de lui permettre de passer au niveau supérieur.
Notre objectif : analyser le passé comme le présent afin de faire des projections pour l’avenir. Veiller à ce que le client atteigne ses objectifs, voire qu’il les dépasse.
Il est pour nous tout à fait normal de surprendre positivement le client, car un client satisfait partage son expérience positive et finit par attirer un autre client.

Énoncé de mission

Nous avons pour mission d’accompagner les entrepreneurs, de coordonner leurs actions et de les stimuler afin qu’ils poursuivent la réalisation de leurs ambitions professionnelles.
Nous ne voulons pas être un bureau comptable traditionnel.
Nous tentons de nous distinguer de nos collègues en participant proactivement et au mieux à la réflexion avec nos clients. Nous ne voulons pas simplement parcourir les chiffres bruts et les communiquer au client, mais également participer à la réflexion dans son processus de croissance et viser ensemble une amélioration, un progrès, une percée : bref, créer une évolution positive !
En d’autres termes, nous tentons de donner les trucs et astuces adéquats au client pour qu’il ait ce petit plus qui le différencie de la concurrence.

Vincent Neslany

En 1991, les chemins de M. André Sirejacob et de M. Vincent Neslany se croisèrent alors que M. Neslany travaillait en tant qu’employé dans le bureau en question. La collaboration initiale dura cinq ans.
En 1995, M. Vincent Neslany quitta le bureau pour travailler à Bruxelles, où il assura durant plusieurs années la direction d’une équipe d’envergure dans un bureau comptable international en tant que senior. Il était déjà clair à l’époque que son potentiel était considérable. Étant donné son expérience sur le plan fiscal et de la T.V.A., tant pour les entreprises belges (PME et grandes entreprises) que pour les groupes internationaux, l’intérêt de fonder un bureau fiscal était plus que présent.